jeudi 25 janvier 2018

De néant et d'oubli (3)

Des uns aux autres 
Brasiers d'obscur
Floraisons aveugles
Vastes plaines où brûle le vide
Aux crêtes des ans

Une buée blême fleurit entre nos mains
Puis fige les fragments fugitifs
où l'abîme se révèle

Épis aux  semences infécondes
Suspendues par des vents
au sein de leurs demeures sauvages

Les heures sont pauvres
Dans l'étreinte de ce qui passe
Les visages captifs se dissipent

Dans le silence des marées




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire