lundi 29 janvier 2018

De néant et d'oubli (4)


On n' échappe pas aux verrous
Ils sont là à fermer les chemins
A éclipser la lune
A fondre l'immensité

On les regarde luire dans le noir
A aiguiser la nuit
Cette lame fine qui lacère le jour

Où ondulent les enroulements de l'heure

 Il faut suivre les cheminements des murs
 Le sarcasme des murailles
 Par où se tordent et s'emmêlent les routes
 Quand on croit à l'avenir

 Dans cet océan de la dernière escale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire